Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Dutch Italian Polish

Infos d'actualité - Attelage de Tradition


Let's get ready for Attelage - Carriage Driving


Attelage de tradition is fast gaining popularity in the UK, and with four competitions to enjoy this year we explain what’s involved.


Firstly let’s get one thing straight, Attelage de Tradition is NOT showing! It is a competition in its own right, the fusion between driving trials and traditional private driving. It was created about 20 years ago to help stem the dramatic demise of original traditional vehicles that were being abandoned and castigated to the back of barns, no longer wanted in favour of modern competition vehicles.

Increase in popularity
Today, Attelage de Tradition is becoming increasingly popular right across Europe, particularly in France, Spain and Italy where events are experiencing record entries of up to 90 traditional turnouts at each event. Contrary to some beliefs, the standards on Europe are far outweighing anything seen in the UK, and that is thanks to the popularity of the competition. With its origins created in France, the competition format is strictly set and governed by the AIAT (Association d’International d’Attelage de Tradition) so any competitor in Europe can be assured of the same criteria at any event in any nation. Currently, 16 nations subscribe to the AIAT, offering 27 CIAT Attelage de Traditions through the year, from February right up to December.
In the United Kingdom, 2017 will see four affiliated CIAT Attelage de Traditions; at Glamis Castle in Scotland, Sandringham in Norfolk, Erddig in Wales and Euston in Suffolk. The Erddig competiton is a step forward, working with the National Trust, the country’s largest landowner to hopefully pave the way for other properties to welcome carriage driving.
In the last six years, Attelage de Tradition in the UK has seen a steady growth in interest. Picton Castle in Pembrokeshire, despite its far westerly location, was the first CIAT affiliated venue hosted by the Dyfed Carriage Club, and, thanks to the support of enthusiastic club members, helped Attelage de Tradition gain a foothold in the UK. What Picton taught us was that this new kind of event to the UK beats to a different drum from everything else. Attelage de Tradition isn’t just about carriages, horses and turnout, but a social weekend break for its participants. Competitors travelled far and wide to enjoy the event and with the treat of a spectacular venue, relaxing atmosphere, the beautiful original turnouts and plenty of socialising made it a real destination event. This popular event saw returning competitors come back each year with vastly improved turnouts, newly acquired original vehicles and markedly enhanced standards. The residual effect also inspired a new league of interested participants to take up Attelage de Tradition with around eight new turnouts being planned this year.
Sadly, Picton has now completed its tenure with Erddig flying the banner for Attelage de Tradition in Wales, but from that we have learnt a lot to offer an accomplished and enjoyable competition programme.

Competition format
The Attelage de Tradition competition format is quite simple. It’s open to any traditional vehicle that has to negotiate three stages: a standing presentation judged three times by different judges, a road drive (Routier) where you will negotiate five simple tasks (Difficulties) and then a final cones course over a gently sweeping optimum timed course (Maniabilité). All stages are heavily scrutineered and scored, and it’s only until the very last competitor has completed the cones course that the prize winners are revealed. There are a number of classifications in the competition for the variety of turnouts, including singles, pairs, tandems and multiples for all equines. All competitors receive prizes, and these are often sought after plaques and goody bags.
As the competition is about promoting the use of traditional vehicles, ANY traditional vehicle is welcome, including country vehicles, trade and coachman driven. It is not uncommon to see teams of six competing at Attelage de Tradition events on the continent. Those vehicles that are often out of favour in the show ring will in fact gain favour at an Attelage. There is a preference for vehicles built before 1945 as they will gain more points at Presentation over a modern reproduction. For example, a 1905 varnished game cart could gain a maximum 180 points over a 2016 reproduction Mills Phaeton that would only gain a maximum of 60 points. This promotion of original vehicles has seen a healthy rise in their value on the continent, in total contrast from the UK where values have plummeted in recent years. The work of European artisan carriage related craftsmen has thus been encouraged busily restoring original vehicles.
What is important is that all vehicles that take part have to be in a safe and roadworthy condition to negotiate the 15km road drive. Individual turnouts will be judged on the correctness of the complete equipage including harness, horse carriage and passengers (this is a dressage half topper free zone!). The rest of the competition is down to driver skill, so all turnouts share the same scores. Whether you have a fast paced trials horse or a dinky Shetland, you both share the same chance of winning, thanks to the class and scores’ structure.

A warm welcome to all
The principles of the AIAT are shared with the British Driving Society where safety and best practice carriage driving is a prerequisite of the competition. The competition runs in tandem with the work of the BDS and openly welcomes BDS members to take part at any AIAT event in Europe. For 2017, the BDS has stepped back as a paying affiliate to the AIAT opening the competition up to non BDS members such as British Carriagedriving, The Coaching Club and the Road Club. This should allow some of the magnificent coaches and coachman driven turnouts to take part at the affiliated events. The BDS are meanwhile free to encourage their members to take part in their own Carriage Driving Challenge events with modern exercise vehicles, where a number have already been inspired to migrate up to traditional vehicles and take part in Attelage de Tradition events. (Remember a vintage carriage and harness can still cost less than a new modern competition carriage!)
So, in a era of uncertainty with dwindling private driving turnouts in the show ring, it’s encouraging to see a new generation revitalising their interest in traditional carriage driving and raising standards back to where they once belonged. We look forward to seeing you this season!


•  Further information can be seen online at www.attelagedetradition.co.uk
•  Dates for the 2017 British Attelage de Traditions are CIAT Glamis 3-4 June, CIAT Sandringham 1-2 July, CIAT Erddig 15-16 July, CIAT Euston 26-27 August.

Une ravissante promenade au Luxembourg


 

Promenade au Luxembourg
du 10 au 11 juin 2017

Chers Meneurs,

Les amis de  » l´attelage du Luxembourg », organisent, sous l’égide de L’AIAT une promenade d’Attelage de Tradition dans la vallée de l’Ernz Noire.
Nous serions heureux de vous accueillir pour une participation.

Avant programme
Samedi 10 juin 2017 :

                Dès 9h00 : Accueil des participants et remise des dossiers
                10h00      : Promenade vers le château de Meysembourg
                12h00      : Pique-nique  dans le Parc du château (à emmener par vos soins)
                14h00      : Départ vers le château de Fischbach
                15h00      : Présentation des calèches dans la cour d’honneur en présence de S.A.R. le Grand-Duc Jean
                17h00      : Arrivée
                19h30      : Dîner au Golf de Junglinster sur inscription

Dimanche 11 juin 2017

Dès 10h00 : Promenade dans la forêt du Gruenewald
12h00       : Déjeuner dans le chalet de chasse de S.A.R. le Grand-Duc sur                          inscription
17h00       : Arrivée au Paddock

Les engagements doivent nous parvenir avant le 20 mai 2017
 (voir bulletin d’inscription )


BULLETIN D’INSCRIPTION

A envoyer avant le 20 mai 2017                                     

Nom du Meneur :
Pays :
Adresse :
Tél :
Émail :

•     Je réserve         …….          Boxe(s)   x 85€  (vendredi – lundi) avec foin et paille
•     Je réserve         …….          Repas au Golf de Junglinster  x 65€
•     Je prends          .……          Pique-nique dimanche  x 38€ (avec boissons)

Dès réception de votre virement au compte No BGL BNP PARISBAS IBAN LU51 0030 8185 3078 0000 au nom des « AMIS DE L’ATTELAGE » votre dossier de participation sera ouvert.
Les inscriptions se font à l’adresse suivante :
Monsieur Guy Wagner  
42, rue de Bettembourg
L-5811 Fentange
 Email : andrekieffer58@hotmail.com
Tel :      00352 691 160 314
Fax :     00352 26 36 06 60

La location des boxes doit être réglé à l’inscription et en aucun cas ne sera remboursable
Les participants doivent obligatoirement être assurés en responsabilité civile, les couvrant en cas d’accident en calèche. Tout équidé doit être identifiable par transpondeur électronique. Présentation obligatoire des livrets à jour des vaccinations.

ACCES :
de la FRANCE
Direction LUXEMBOURG/ville  (A3). 10km après la frontière prendre direction de TREVES ( A1 ) de la BELGIQUE prenez direction LUXEMBOURG/ville (A6). 12 kilomètres après la frontière prenez direction TREVES  (A1) puis vous prenez (F) et (Belg)  la sortie ECHTERNACH  (A7). Vous suivez cette Autoroute pendant 7 kilomètres et juste après le 2ème tunnel vous sortez et prenez direction Mersch/LORENTZWEILER.
Vous passez deux giratoires et après vous prenez tout de suite à gauche direction BLASCHETTE. Dans la localité Blaschette vous  vous tenez tjrs à droite direction
L-7392 ASSELSCHEUER.

Hôtels :
Best Western                         Parc  Hôtel
L-6182 Gonderange                L-1453 Luxembourg            
11, rte de Luxembourg           120, rte. de Luxembourg
Tel: 00352 788551                 Tel : 00352 435643
Fax: 00352 788550                Fax : 00352 436903
Email:info@eurohotel.lu          Email : info@parc-hotel.lu

Impressions de Copenhague par Harmuth Huber


Amateurs d’attelage au Palais de Christiansborg

Pour l’Assemblée générale de l’Association Internationale d’Attelage de Tradition

à Copenhague (DK) du 3 au 5 février 2017

                Hartmuth Huber (D)

Par une froide matinée brumeuse, propice à une balade en traîneau s’il y avait eu de la neige à Copenhague ce jour-là, les juges de l’Association Internationale d’Attelage de Tradition, bravant la température et légèrement frissonnants, accueillirent, dans le cadre du stage de juges annuel de l’AIAT, les 23 attelages invités par Henrik Koïer Andersen aux Ecuries Royales du Château de Christiansborg sur la proposition de Mr Per Thuesen, Ecuyer de la Couronne.
Tâche dont ils s’acquittèrent avec conscience avant de se réfugier dans la chaleur des écuries !

S.A.R. le Prince Henrik, époux de S.M. la Reine Margarethe II du Danemark, prit un grand intérêt à observer le jugement des attelages, accompagnant la visite des écuries royales et du splendide manège leur faisant face. Cet intérêt doit être héréditaire ! Le Prince, né Comte Laborde de Montpezat, lui-même sculteur de renom, descend d’Henri Auguste d’Ainecy, Comte de Montpezat, gentleman driver passionné et peintre au 19ème siècle. Il a laissé de nombreux tableaux de beaux attelages aristocratiques, provenant probablement de ses propres écuries et de ses remises.

 Tout le monde fut très heureux de pénétrer dans les écuries aux hautes voûtes reposant sur 76 colonnes de marbre norvégien, choisies au 18ème siècle par l’Ecuyer de la Couronne de l’époque pour résister aux énergiques ruades des chevaux, qui réduisaient les pilliers de briques d’origine en miettes ! Ces écuries sont magnifiquement dessinées et particulièrement bien ventilées, ce qui est très important pour la santé des chevaux. Elles abritèrent jusqu’à 250 chevaux à une époque. A l’heure actuelle, 13 chevaux gris, originaires de Kladruby en République Tchèque, sont logés dans de très grands boxes, (Photo 2), leur offrant tout l’espace nécessaire. Ils sortent tous les jours pour un exercice quotidien. Le reste des boxes est partiellement occupé par les carrosses et voitures royaux.

Le carrosse le plus ancien et le plus grandiose est le Stage Coach de la Reine Mère Juliane Marie à 7 glaces, datant de 1778 (Photo 3). A son côté, l’on peut admirer le superbe harnais à huit chevaux lui correspondant.


La plus belle voiture encore utilisée est le Gold State Chariot à cinq glaces construit par Henry Five, Londres, en 1840. Il est utilisé par le couple royal au moment du Nouvel An.

Le Carrosse des Mariages a servi pour le mariage du Prince de la Couronne Frederik  et de la princesse Mary en 2004. C’est un beau barouche par Neuss, Berlin, en 1906, très bien restauré et convenant particulièrement bien aux mariages car il permet une très bonne vue des occupants royaux.

D’autres voitures, telles que le Landau et le State Coach, sont  utilisées lors des visites  officielles du pays par le couple royal ou pour la réception des ambassadeurs.

Beaucoup d’objets sont aussi exposés dans une sale adjacente aux écuries, vieilles photographies, harnais et selles, uniformes historiques, livrées …
Tout à coup, le son d’une trompe de mail se fit entendre et tous furent appelés devant les écuries : les attelages attendaient ! Tous les participants au meeting de l’AIAT furent invités à monter dans les voitures. Le spectacle de ce cortège de 12 équipages emplit tout le monde d’enthousiasme !

Et les passagers furent d’autant plus ravis de trouver des couvertures chaudes que la temperature était tombée à 0° C ! Et en route ! En tête, les deux voitures menées par des cochers en Livrée Royale, aidèrent considérablement l’ensemble des attelages à passer les feux rouges car les Danois respectent une procession royale et s’arrêtèrent patiemment.
La balade inclut tout le Vieux Copenhague, le château de Rosenborg et la fameuse petite sirène - les attelages franchirent bruyamment les ponts de bois vers le Castellet – et se termina par deux tours d’honneur dans la cour du Château d’Amalienborg, non en l’honneur des équipages mais en celui du couple royal qui les regardait avec intérêt du haut d’une fenêtre !

Chacun apprécia au plus haut point la promenade mais fut heureux de se retrouver à l’hôtel pour une bonne douche bouillante ! Puis quand il fut bien réchauffé, changé dans une tenue adaptée à un Dîner de Gala, chacun traversa la rue pour se render au Odd Fellow Palace !

                        Hartmuth Huber

Compte Rendu de l'AG de l'AIAT à Copenhague 2017


 

L’Assemblée Générale 2017 de l’AIAT à Copenhague

 Richard James (GB)

 

Quand vous recevez une invitation à une Assemblée Générale, ce n’est pas particulièrement inspirant  ! Mais quand vous lisez mieux votre invitation et voyez “AIAT AGM”, c’est tout à fait different !
Cette invitation signifie un week-end dans un lieu agréable, en compagnie d’amis et d’enthousiastes d’Attelage de Tradition, organisé par l’Association Danoise d’Attelage de Tradition (Selskab for Traditionnel Hestevognkorsel i Danmark), autour d’Henrik et Monika Koïer Andersen et de leurs amis Thomas et Mette Barslund, c’est tout à fait autre chose !

C’est ainsi que le premier week-end de février, les représentants de 14 nations faisant partie de l’Association Internationale d’Attelage de Tradition se retrouvèrent dans l’historique cité royale de Copenhague, au Danemark. Les 91 passionnés d’Attelage de Tradition avaient rendez-vous à l’Hotel Phoenix, au centre-ville, dès le vendredi soir pour renouer connaissance, rencontrer de nouveaux amis autour un buffet de bienvenue et d’un ou de plusieurs verres jusqu’au milieu de la nuit !

Le samedi matin, par un froid glacial, typique de l’hiver danois, nous fumes tous  enchantés par une fascinante visite des Ecuries Royales de Christiansborg, sous la conduite de Mr Per Thuesen, Ecuyer de la Couronne du Danemark. Cette écurie est l’une des dernières en activité en Europe, abritant les chevaux Kladruber de la Couronne. La visite comprenait aussi celle du superbe manège royal sur le modèle de celui de l’Ecole de Vienne. Après quoi, revigorés par toutes sortes de breuvages adéquats étant donné le froid, les juges et délégués techniques furent mis au travail, pendant que leurs épouses allaient visiter le magnifique Palais de Christiansborg.

Trois des juges les plus expérimentés de l’AIAT, Raimundo Coral Rubiales (E), Richard James (GB) at Koen Depaepe (B) étaient requis pour juger aux trois postes de la Présentation les vingt-trois équipages venant de toute la communauté des meneurs  danois. Cela allait de l’attelage à un cheval, en passant par les paires, tandems et attelages à quatre, mis à des voitures de campagne, gigs, phaëtons, barouches, breaks de chasse, roof-seat breaks, park drags, road coaches et pour finir une calèche à la Daumont à six chevaux ! Avec une grande variété de races, du poney Fjord au cheval Oldenbourg. On ne peut assez remercier nos amis meneurs danois pour leur remarquable enthousiasme à participer au stage de l’AIAT – et en plein hiver !!!

 

A la suite des trois juges officiels, le Président de l’AIAT, le Baron Christian de Langlade (F), animait le stage des nombreux juges et candidats-juges, examinant avec eux chaque attelage, discutant chaque détail et comparant les notes de chacun pour un exercice d’entraînement fort intéressant et utile.

SAR le Prince Consort Henrik  honora l’AIAT de sa visite pendant cette passionnante matinée, montrant un grand intérêt pour les jugements de chacun des trois juges, certains flatteurs, d’autres moins ! Cette visite du Prince Henrik montra à tous son grand intérêt pour les valeurs de la tradition.

Puis les participants se dirigèrent vers la Royal Coach House pour analyser les jugements de chacun, grâce à un écran sur lequel défilèrent les photos de tous les attelages prises pendant la matinée. L’on discuta avec les trois juges des bons et mauvais points, des détails discutables de chaque équipage, dans une ambiance des plus constructives et joviales !


Une royale bienvenue

Après un excellent déjeuner assis, concocté et installé par la famille Barslund et leurs amis autour de tables disposées au milieu des voitures de la Royal Coach House, , les participants furent conviés à prendre place dans l’une des douze voitures - wagonettes, roof seat breaks, etc. - rassemblées dans la cour des Ecuries Royales pour une promenade dans le Vieux Copenhague. Les voitures passèrent le long de nombreux monuments historiques à la magnifique architecture, ainsi que près de la fameuse “Petite sirène” de bronze inspirée du conte de Hans Christian Andersen.
Et pour chacun de nous, cela fut une surprise unique de voir,en passant le long du Palais Royal, SM la Reine Margarethe II et SAR le Prince Consort Henrik nous saluer gaiement d’une fenêtre du palais !

Après une bonne tasse de thé à l’Hotel Phoenix – surtout pour les Anglais ! – et un rapide changement de tenue, en route pour le Odd Fellow Palace pour un délicieux Dîner de Gala, occasion supplémentaire d’échanges de vues sur l’Attelage de Tradition !

Et dimanche matin, départ à travers le Vieux Copenhague encore, en bus cette fois, pour le château de Frederiksborg, siège de l’Académie Royale Militaire du Danemark ,chaleureusement accueillis par le Major Kim Birger Reisz, qui expliqua d’une manière très intéressante les lieux et leur rôle actuel.


Et enfin l’Assemblée Générale …

… But ultime de ce magnifique week-end !

Après les formalités habituelles, puis la réélection du Bureau, s’ensuivit un débat sur l’opportunité ou non d’éliminer pendant la Maniabilité un meneur ayant oublié une porte pendant un CIAT. Il fut décidé de ne rien changer matériellement. D’autre part, le nombre d’événements prévus au calendrier, plus de 65 pour la saison prochaine, démontra, si besoin était, la popularité de ce que propose l’AIAT dans 14 pays.

Et pour terminer, après un buffet sur place, nous avions rendez-vous pour un dernier arrêt aux Brasseries Carlsberg, à deux pas, où nous sirotâmes une délicieuse bière aux écuries, sous l’oeil observateur des chevaux de brasserie ! Ces chevaux étaient à l’origine des chevaux de trait du Jutland, qui furent croisés il y a une centaine d’années à un étalon Shire. Il en résulta un solide cheval bai à la crinière blonde comme une pinte de bière ! Carlsberg utilise encore ces chevaux pour livrer la bière dans le Vieux Copenhague.

Nous garderons le souvenir d’un week-end bien occupé, intéressant, amical, grâce à l’exceptionnelle organisation de nos amis Danois, et principalement d’Henrik Koïer Andersen, mais aussi en raison de la présence de la famille royale Danoise, de l’hospitalité des Ecuries Royales de Christiansborg, et de la joviale compagnie des amateurs d’Attelage de Tradition – une recette parfaite !

Et nous attendons avec impatience l’édition 2018, en Pologne, ou en Allemagne.

                            Richard James

 

ANNULATION du 7ème CIAT de CELLE


Nous devons malheureusement annuler  le 7ème CIAT de Celle, qui devait avoir lieu au Haras National du 26 au 28 août 2016.

En raison d'une épidémie de gourme dans nos chevaux, la quarantaine est prolongée pour éviter de répandre la maladie.

Nous regrettons profondément cet état de fait et demandons aux meneurs inscrits et au public de ne pas nous en vouloir de cette décision nécessaire et de la comprendre.

De toutes façons, cette très belle manifestation continuera en 2017.

Amicalement,

Dr Axel Brockmann

Directeur du Haras de Celle

Conférence de M. JL LIBOUREL au CIAT de SOURCHES 2016


Conférence Voitures et Vie de Chateau

 

Dans le cadre du 1er CIAT, Jean Louis Libourel conservateur honoraire du Patrimoine donnera une conférence ouverte à tous samedi 17 septembre à 11 h dans le château "Salle du Grand Prevôt"

Pas de vie de château sans chevaux et sans voitures. Les voitures hippomobiles ont été indissociablement liées à la vie du château, à laquelle elles étaient indispensables. Voitures fermées pour l’hiver, découvertes pour les beaux jours, voitures destinées aux gentlemen, voitures pour les dames, voitures de chasse, de promenade, de service, de voyage, toutes participent aux activités des châtelains. Les remises des châteaux sont de véritables univers hippomobiles qui abritent un large éventail de modèles répondant à tous les besoins d’une existence à la fois brillante et campagnarde : berlines, coupés, landaus, calèches, breaks, dog-carts, ducs, omnibus privés, voitures à gibier, deux roues diverses….