Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Dutch Italian Polish

Compte Rendu de Compiègne 2011 par A. de Langlade


alt

1900 : de  l’Attelage à l’Automobile …

 

altEnviron 90 participants – automobiles d’avant 1906, attelages et antiques bicycles en tous genres – se trouvaient réunis à Compiègne les 8 et 9 octobre … week-end assez pluvieux, il faut bien le dire, mais l’ambiance y était et tous ont tiré le meilleur parti de la météo peu clémente !

 

Cette manifestation, la deuxième du genre à Compiègne, garde tout son intérêt, en dépit de quelques différences de rythme entre attelages et automobiles. Ces vieilles dames ont leurs petites boiteries à elles, leurs humeurs quelquefois, pétaradent de temps en tempsalt, refusent de continuer - très rarement – mais, dans l’ensemble, elles font montre de beaucoup de cran et d’opiniâtreté ! Leurs chauffeurs les bichonnent et les entretiennent à la goutte d’huile près et forment avec leurs « montures » d’excellents « tandems » … Cependantn’oublions pas que leurs chevaux tiennent dans une boîte …

 

Les nôtres tiennent sur leurs jambes, ce qui fait une différence et rend de temps en temps les rendez-vous un peu aléatoires ! On ne peut les laisser à l’arrêt trop longtemps dans un petit vent aigre, même en buvant un excellent champagne, tout en comprenant tout à fait les petitsaltarrêts-café sur la route pour réchauffer les conducteurs transis … Les uns et les autres se sont donc succédé au Vivier Corax le samedi après-midi, en réussissant à se croiser pour quelques-uns.

 

Le dimanche matin, pluie battante et persistante, moral en baisse mais les plus courageux se lancent dans les différents parcours prévus, selon les catégories de véhicules, dont la ravissante ballade prévue pour les attelages, pour rejoindre Pierrefonds et le déjeuner … Apparemment, ils ne l’ont pas regretté ! La forêt est particulièrement splendide à cette époque de l’année et percée de très bons chemins.

alt

C’est vraiment le dimanche après-midi, à l’hippodrome de Compiègne, où nous accueillait très aimablement son Président, Antoine Gilibert, qu’on a pu comparer les carrosseries des voitures hippomobiles et automobiles. Les différents véhicules se succédaient de manière très variée devant  la tribune et les commentaires de différents spécialistes passionnés éclairaient un public très intéressé. On a même pu voir des cyclistes juchés sur leur grand-bi (énorme roue devant et minuscule derrière) faire une démonstration à couper le souffle, c’est tout de même moins dangereux de se promener en voiture à cheval ou à moteur, l’équilibre est moins hasardeux …

 

La journée se terminant par une remise de plaques et flots autour d’encore un excellent verre offert par la Municipalité de Compiègne puis d’un sympathique dîner à l’hippodrome. Ambiance chaleureuse, les joues bien battues par les éléments et d’une belle couleur !

                                                                                                          A. L.

 

alt

alt

alt

alt

Retour haut de page

 

Compte rendu & Résultats Lissago (IT) 2012


EN COMPETITION LE MIEUX DE LA TRADITION ITALIENNE.

alt

Un soleil splendide a brillé toute la journée du Concours  International de Attelage de Tradition, qui a eu lieu dimanche 7 octobre 2012, dans le “Mustonate Equestrian Center” de Lissago (Varese-Italie).

Le merveilleux cadre des collines qui entourent le bourg de Mustonate en face du lac de Varese, la présence d’attelages de qualité et le nombreux public ont fait de ce rendez vous l’un des plus importants organisé jusqu’à maintenant en Italie.

Le » Gruppo Italiano Attacchi » (GIA), organisateur de l’événement, avait engagé des dizaines de volontaires pour la gestion de places de parking, pour le contrôle des “passages obligés”, pour le “Routier” et dans l’épreuve de "Maniabilité" , ainsi que pour la remise des prix, et cela c’est révèle très important pour le succès de la manifestation.

A relever la traditionnelle disponibilité des “Distillerie Rossi d’Angera”, qui avec le

 IV “Trofeo Rossi d’Angera” ont, comme toujours, généreusement fourni les produits pour la remise des prix du Concours.

Quatre juges, dont trois étrangers, le Président Christian Mettler et Erhard Schneider pour la Suisse, Reinhold Trapp pour la France et l’italien Giuseppe Del Grande, ont dirigé la compétition avec un grand  professionnalisme en suivant à la lettre le règlement pour les concours de Traditions de l’Association Internationale Attelage de Tradition (A.I.A.T).

Pour cette deuxième édition, il se confirme que ce concours international de Lissago, au début octobre, a tout à fait trouvé sa place dans le Calendrier International des Concours de Tradition. On pense déjà à l’édition suivante, les organisateurs ayant été très encouragés par l’appréciation des participants étrangers, prêts à revenir l’année prochaine et ayant déjà réservé la date dans leur agenda.

 

alt

 A la fin des épreuves sur le terrain, le classement finale des différents catégories, a vu sur le podium:

Catégorie “Cheval de trait”:

1)   Patrick Lamadieu (FRA)

2)   Marco Caprioli (ITA)

Catègorie “pony (tir à duex):

1)   Giovanni Pietro Presti (ITA)

2)   Stefano Paschera (ITA)

Catégorie 1 cheval :

1)   Heiner Staub (CH)

2)   Camillo Cusaro (ITA)

3)   Ivo Fibioli (CH)

Catégorie 2 chevaux :

1)   Bruno Cotic (ITA)

2)   Carlo Mascheroni (ITA)

3)   Viviana Matteja (ITA)

Catégorie 4 chevaux :

1)   Giuseppe Ravanelli (ITA)

2)   Loris Dortu’ (ITA)

3)   Francesco Mattavelli (ITA)

Le Concours était aussi l'occasion de récompenser les concurrents membres du G.I.A., qui, au cours de la saison 2012, ont obtenu les meilleurs résultats dans les Concours de Tradition.

Il s’agit de :

Catégorie 1 cheval : Fiorenzo Erri

Catégorie 2 chevaux : Bruno Cotic

Catégorie 4 chevaux : Giuseppe Ravanelli

Les coupes du Trophée leur ont été remises sous les chaleureux applaudissements du nombreux public présent.

alt

www.gruppoitalianoattacchi.it

alt

L'attelage de Tradition participe au Défilé de Paris


 

Le mot du Président de l'AIAT

 

"Il est de tradition que, tous les ans, dans le cadre du Salon du cheval, se déroule une traversée de Paris à cheval et en attelage.
Cette année, les organisateurs de ce défilé ont demandé à l'AFA d'en être le "metteur en scène" pour n'y montrer que des voitures à cheval anciennes authentiques de grande qualité. L'AFA présentera donc le 5 décembre 2010 une vingtaine d'attelages qui parcourront 26 km sur un trajet allant de l'hippodrome de Longchamp vers la gare du Nord, l'Opéra et les quais. Ce défilé sera ouvert par la police à cheval et clôturé par une cinquantaine de cavaliers."

Amicalement,

Baron de Langlade

 

 

Dimanche 5 décembre au départ de l'hippodrome de Longchamp

 

 

Télécharger le document officiel de présentation de l'évenement >>...

ou

Visitez le site officiel du salon du cheval>>...

Coaching in America par Andres Furger


Traduction : Carin de Moncassin

Dès les années 1900, les Américains fortunés ont cultivé le Coaching en grand arroi, et « le menage à quatre » est toujours pratiqué à un très haut niveau aux Etats-Unis.
L’un des événements les plus remarquables, le week-end de Coaching du Berkshire, qui a lieu tous les deux ans à côté de Stockbridge (MA), réunit à chaque fois une douzaine de coaches arrivant de toute l’Amérique. Les chevaux les plus prisés pour l’occasion sont d’origine allemande, Saxe, Oldenbourg et Hanovre.

Hier et aujourd’hui

L’étincelle pour le Coaching selon le modèle anglais se propage aux Etats-Unis dès 1875 avec la création à New York du Coaching Club.

Pouvait en devenir membre celui qui possédait un Park Drag ou un Road Coach et quatre chevaux qu’il pouvait mener lui-même dans les règles de l’art. Au printemps et à l’automne, on se réunissait pour des « drives » à Central Park à New York, et avec le temps s’ajoutèrent des sorties vers ou à partir des domaines des membres du club.
Aujourd’hui encore, on peut voir ces belles propriétés de familles américaines connues comme les Westinghouse (machines à laver) ou Morgan (Banque) ou Vanderbilt (construction de chemins de fer et bateaux) dans cette jolie partie du Berkshire, à l’ouest du Massachusetts. La région autour de Lennox et Stockbridge, non loin de New York, devint rapidement le terrain d’activités favori et prestigieux de la haute société new-yorkaise pendant les vacances d’été, en particulier pour le menage à quatre chevaux. On sortait seul ou tous ensemble et on se retrouvait dans différents clubs.   

De là l’origine, en 2004, du week-end du Berkshire Coaching, tous les deux ans.

Orleton Farm résidence d’été des familles Stokes et Procter (Procter & Gamble) est le point de rassemblement de cet événement. Mary Stokes Waller et son époux Harvey Waller y vivent avec leurs deux fils et une vingtaine de poneys et chevaux lourds de Saxe.
Ils ont un musée de voitures hippomobiles très intéressant où l’on trouve des Bugatti, récemment décrites dans le journal « Old Times » et quelques voitures du meilleur constructeur américain Brewster, de New York. Toutes sont en état et menées soit par Madame, soit par le maître de maison. Leur fils Ansom mène des voitures à poneys et sonne très bien de la trompe de mail !
Leurs chevaux sont encadrés par Steve Holm, meneur et juge, qui a géré pendant des années l’écurie Rockefeller, près de New York ; il entraîne avec beaucoup de calme et d’adresse des chevaux de Saxe, Hanovriens, Oldenburgers, Wurttembergers.


Lors de ce week-end de Coaching chez les Waller, on sent à chaque foulée la recherche d’une vieille tradition. Ne sont admis, en général, que les Coaches, ou exceptionnellement un Roof-Seat Break ou apparenté. Aujourd’hui comme hier, le côté mondain est particulièrement soigné.
Dès le vendredi soir, le « Whips’Dinner » inaugure les festivités dans une très belle maison ancienne. Ce week-end est devenu, grâce à la merveilleuse hospitalité de ses hôtes, la rencontre la plus élégante des Etats-Unis. Une invitation personnelle à y assister est un grand honneur et les meilleurs équipages sont de la fête, comme a pu le constater début octobre l’auteur de ces lignes, accompagné de M. Andreas Huber, de Ladenburg (Allemagne). Etaient aussi présentes des têtes bien connues, dont les Présidents des Coaching Clubs européens.

On the road   

Le premier jour, notre hôtesse prend la tête de ces superbes attelages, menant un Park Drag construit par Cowlard & Selby (Londres 1890).
Le lendemain, c’est son époux qui mène la colonne avec le Road Coach « Old Times », parfaitement restauré, extérieur et intérieur, aux USA.
C’est le plus connu des Road Coaches publics construit, lui aussi, par Cowlard & Selby en 1886 pour participer à la course Londres-Brighton d’un trait. Le célèbre coachman James Selby avait établi en juin 1888 un record de vitesse entre Londres et Brighton – 108 miles en seulement huit heures à une moyenne de 22,5  kilomètres à l’heure ! Pour réaliser cet exploit, il avait utilisé en relais huit attelages à quatre différents !
Ce Road Coach roule encore magnifiquement sur la route, un peu plus lourd qu’un Park Drag, très confortable grâce à d’excellents ressorts. Comme au bon vieux temps, le garde porte une redingote rouge et la vieille sacoche avec la montre. Tout est marqué « OT » pour « Old Times », les harnais refaits par Freedman (Canada), le seau pour abreuver les chevaux, les couvertures pour les passagers, le sabot comme frein d’appoint, un collier de paille au cas où un cheval se blesse … La plupart des attelages est menée en palonnier de poste.

Qui trouve-t-on à la suite de Mary and Harvey Waller ?

Entre autres, une avocate de New York avec un Road Coach « Excelsior » de Cowlard & Selby (Londres 1891), un membre de la famille Rockefeller avec un Shooting Break de Healey, un entrepreneur en bâtiment du lointain Colorado avec des Kladrubers magnifiques, ou un charmant monsieur marchant avec des béquilles, qui, une fois aux guides se transforme en dynamique jeune meneur !

L’entrepreneur d’origine italienne Luis G. Piancone, de New Jersey, Président du Coaching Club américain, toujours très élégant, attelle des chevaux de sang avec une grande action des genoux à un Road Coach « Tantivy » (Shanks – London 1907) très connu des experts, autrefois mené par le légendaire John M. Seabrook.
Certains meneurs mettent la main à la pâte comme le commissaire-priseur Paul Martin, de Pennsylvanie, avec quatre magnifiques poneys parfaitement adaptés à un mini Park Drag (Brewster – New York). Trois voiture à quatre poneys participent à la sortie.

A 10 heures du matin, départ depuis Orleton Farm, et notre hôte donne tout de suite la cadence, un trot rapide. Devant nous, la police veille à la circulation. Le parcours est ravissant, belles maisons victoriennes bordant la route, magnifiques jardins et parcs, grands vieux arbres, sonneries de trompes de mail (presque toutes les voitures ont leur sonneur, venant quelquefois du Canada !), vrai retour aux années 1900 !A la traversée de Stockbridge et Lennox, les spectateurs applaudissent frénétiquement.

Au bout d’environ 6 miles (10 km), arrivée dans une belle demeure où attendent déjà de nombreux curieux. Les attelages se mettent en ligne pour être jugés par le grand connaisseur qu’est John Richards. Après un concours  de sonneries de trompe, rapide déjeuner sans alcool !
Suivent encore 6 miles pour le retour à la ferme, tout le monde dételle et réception dans une grange pour tous ceux qui sont intéressés …

Haute qualité

Cette rencontre soutient largement la comparaison avec des événements similaires en Europe. Tout y est remarquable, superbes voitures, beaux routiers, chevaux bien mis, fantastiques enthousiastes d’attelage !

Aux Etats-Unis, le côté réceptions et rencontres sociales est plus important qu’en Europe. Il y a une impressionnante hospitalité grâce à laquelle on tisse facilement des liens, on discute, on déguste, on rit, on se crée des amis à l’occasion d’un lunch ou d’un dîner ou pendant le routier…  Et, tout à fait typique, les meneurs américains passent volontiers les guides à leurs invités européens, sont fiers d’avoir chez eux les enthousiastes d’Outre-Atlantique et acceptent volontiers des invitations en Europe !

Haut de page>>...