Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Dutch Italian Polish

CIAT Cuts


Compte rendu CIAT CUTS 2016 FR


Le vingtième Cuts : un succès bien arrosé


Depuis un an, les dates des 21-22 mai 2016 étaient dans toutes les conversations de l'attelage de tradition. Vingt et un ans après le premier Cuts en 1996, il y avait beaucoup de postulants et à 81 inscrits, il fallut fermer les inscriptions  alors qu'il y avait encore une quinzaine de meneurs qui avaient enovoyé leur demande.


L'arrivée
Dès le jeudi, les premiers équipages venus de toute l'Europe (10 pays représentés) s'installent dans le paddock. En raison d'une météo peu optimiste, la mise en place des véhicules se faisait en pensant au redémarrage d'après concours !  Déjà, les camions étaient déchargés de leurs chevaux et les remorques tractées jusqu'à leur place pour éviter les patinages sur un terrain bien lourd. Les drapeaux nationaux faisaient leur apparition, les équipages français pourtant les plus nombreux (17) étaient les plus discrets ! En nombre, ils étaient suivis par les Allemands (11) talonnés par les Belges (10).


La présentation
Cinq heures furent nécessaires. Rude travail pour les trois juges. La qualité et la diversité des voitures présentées, le nombre de races des chevaux, poneys et âne attelés constituaient un véritable musée vivant de l'attelage.
Parmi les catégories, ânes et poneys ne comptaient que 9 inscrits. Il y avait 21 voitures à un cheval. 24  attelages en paire constituaient la catégorie la plus importante. 8 tandems offraient une belle représentation de ce type d'attelage. Notons la présence d'un attelage aux couleurs des Haras nationaux, celui de Joël Target (voir encadré).
Il y avait un seul attelage à l'évêque (trois chevaux de front), 12 équipages à 4 chevaux dont quatre Suisses et 4 Allemands. Enfin, 4 coaches étaient au départ mais un seul, Gregorio Aranda Lamas (Espagne) a pu faire les trois épreuves, compte tenu des conditions climatiques.
Il faut rendre hommage aux trois juges : Raymundo Coral Rubiales (Espagne), Président du jury, Pierre de Chezelles (France) et Richard James (Grande Bretagne) qui ont du rester attentifs pendant plus de cinq heures pour comparer, apprécier et juger voitures, chevaux, harnais, meneurs et passagers et cela pendant seulement quatre minutes par équipage !


Le dîner  
La journée avait été sèche, préservant la présentation de l'horreur de la pluie sur des équipages rutilants. A 19h30, tout le monde se retrouve devant la Grande Tente. La grande prêtresse Dodo (Dorothea Von Eberhardt) qui a tout préparé prend la parole. Elle évoque les 20 ans de succès du concours de Cuts, entourée de tous ceux qui ont participé à la reconstitution de l'histoire à travers deux énormes livres de photos et de témoignages destinés à Antoinette et Christian de Langlade et à Chantal et Alaric de Murga. Pour s'associer à cet hommage, les deux meneurs qui ont participé aux 20 Cuts, Dominique Posselle et André Grassart, en tant que "meneurs historiques" remettent à Antoinette De Langlade et Chantal de Murga, une plaque d'écurie transformée en porte-clés, fabriquée par la société Taupinard. Enfin, Eric Macrez, Président de l'AFA, officialise la nomination par le Comité de l'AFA de Christian de Langlade comme Président d'honneur pour son travail au sein de l'association.


Le dimanche
Le temps est couvert lors du départ matinal des premiers concurrents.
Mais une pluie abondante se déclenche dans la deuxième partie de la matinée. Les chemins sont de plus en plus boueux et les chevaux se couvrent de boue comme les voitures. Il faut retirer les gants pour éviter aux guides de glisser.
Pendant que les derniers attelages arrivaient du routier, les premiers concurrents se faisaient tremper sur la maniabilité. Le parcours de la maniabilité était devenu un chemin de boue. Le terrain était très tirant. La moindre erreur de trajectoire était difficile à rectifier.
Les équipages attendaient l'oreille basse la remise des prix. Mais vers cinq  heures l'annonce résonna au micro : " Etant donné le temps, la remise des prix se fera à pied". Il fallut encore doucher les chevaux et tout ranger  encore couvert de boue après un nettoyage sommaire. Quel dommage mais quels souvenirs en perspective pour ceux qui y étaient !


Les résultats
Ils furent proclamés sous le barnum avec des meneurs en bottes et vêtements de pluie.
Hugo Livens fut le premier de la catégorie poneys avec un total de 5,83 points, défendant bien l'honneur des poneys en remportant également la première place au classement général pour la seconde année consécutive. Bravo les poneys belges.
En attelage à 1 cheval, Gunzel von der Schulenburg fit résonner l'hymne de l'Allemagne. Il était le doyen de tous les meneurs du 20ème anniversaire.
En paire, la Suisse emporta la 1ère place grâce à Christian Mettler.
En tandem, Irek Kolowski avait les larmes aux yeux en chantant l'hymne polonais. A ses côtés, Edouard Gohin, 2ème de la catégorie représentait bien les tandems français.
En attelage à  quatre, Bernd Schnur fit entendre pour la deuxième fois l'hymne national de l'Allemagne.
Patrice Biget remporta le prix du public avec son camion attelé à deux Percheronnes.
Le prix d'élégance féminine fut remis à la charmante Danielle Van der Wiel qui avait troqué son élégante tenue de meneuse pour un imperméable à toute épreuve.
Enfin, le prix de l'AIAT fut remis à la Belgique.
En conclusion, je ne peux que souhaiter la pérennisation du concours de Cuts mais tous les espoirs sont permis car Antoinette de Langlade a conclu son au revoir à tous par un "A bientôt" chaleureusement acclamé.
André Grassart


Encadré
Les Haras Nationaux à l'honneur
Le tandem cart Holland et Holland construit à Londres en 1880 est venu du Haras de Compiègne ainsi que le superbe harnais de tandem au sigle des Haras. Il était  attelé à des chevaux Franches Montagnes mis à disposition par Alain Bahuchet. Il était mené par le brigadier chef Joël Target, 3ème génération de meneurs des Haras Nationaux. Son père, Pierre Target a été le premier meneur français à participer au CAI de Windsor en 1976 avec un attelage à quatre Selle français. Le meneur et le groom étaient en tenue traditionnelle de présentation, veste rouge, casquette noire. Le meneur ne portait pas de tablier, celui-ci étant réservé aux seuls officiers.

 

CIAT CUTS 2016


20ème Concours International d’Attelage de Tradition de Cuts
Samedi 21 et Dimanche 22 Mai 2016

Cette manifestation pleine de charme, le "must" de cette discipline en Europe, attire chaque année plus de soixante participants venant de toute l’Europe, Allemagne,  Belgique, Danemark, Pays-Bas, Luxembourg, Pologne, Suisse, Espagne, Italie, Grande-Bretagne, Portugal et France.

Le concours est ouvert aux meneurs de chevaux, poneys, ânes et chevaux de trait. Ils attellent des voitures hippomobiles anciennes centenaires pour la plupart, en parfait état de marche, amoureusement restaurées par leurs propriétaires. Elles s'appellent berline, dormeuse, break de chasse, coach, park drag, calèche, phaëton  … un rêve !  

Trois épreuves :
A - Samedi 21 mai : Présentation (1ère partie) de 14h00 à 17h00
Dimanche 22 mai :Présentation (2ème partie) à partir de 9h00 
B - Parcours routier (environ 16 km) suivant la présentation
C - Maniabilité : 14h00 à 17h00

Le public est subjugué par la magie de ce concours mêlant tradition, beauté et élégance à une réelle performance. Cet événement offre l'occasion de contempler dans une ambiance très familiale un véritable Musée Vivant de l'Attelage qui, par la diversité des races de chevaux, des harnais et des voitures, contribue d'une manière essentielle à la sauvegarde de notre patrimoine.

 

Entrée et parking gratuits - Restaurations sur place - Exposants

 Liste des participants à télécharger >>...

 

INFORMATION
www.attelage-cuts.com        antoinette.de.langlade@gmail.com            www.aiat-driving.net
0033 (0)684 304 224

Compte Rendu CUTS 2015


alt

 

Pour sa dix-neuvième édition, Cuts a innové dans la continuité. Le cadre est toujours le même. Le routier est bien installé sur son  bel itinéraire. Les nouveaux venus s'informent auprès des anciens des difficultés de la côte et de la descente redoutées par les  équipages sans frein. Mais c'est au briefing du samedi matin que Christian de Langlade répond à toutes les questions des participants. Lors de ce briefing, le délégué technique (Ch. de Langlade) parle en français. Sur sa gauche, les représentants de la langue allemande ont une traduction faite par Dorothea von Eberhardt. Sur sa droite, Antoinette de Langlade retransmet en anglais les recommandations. Quant à l'espagnol, il est traduit par José Juan Morales Fernandez pour les rares hispaniques qui ne parlent pas notre langue. Il  y a donc quatre langues officielles à Cuts pour les onze nations présentes.

Les Français sont les plus nombreux avec 18 équipages sur les 68 inscrits.

Cuts est le plus grand concours européen, celui où il faut aller aux guides ou au moins en spectateurs. On y rencontre d'ailleurs beaucoup de meneurs ... à pied. C'est le rendez-vous incontournable de l'attelage de tradition par son importante participation et sa qualité.

 

Les épreuves

Le concours se déroule sur règlement AFA-AIAT ( C'est le même, l'association internationale ayant adopté le texte français).

La participation internationale amène les organisateurs à choisir pour la présentation trois juges de nationalité différente : un Français, Reynold Trapp, un Espagnol, Raimundo Coral Rubiales et un Anglais, Richard James. Ces juges sont placés sur trois postes éloignés de 50 à 100 m. évitant toute interférence. En raison du nombre d'équipages, les concurrents ne s'arrêtent que quatre minutes devant chaque juge. Bernard Puteaux présente chaque attelage devant le château pour les nombreux spectateurs venus par milliers, le samedi mais surtout le dimanche. Certains spectateurs sont des néophytes et rien que l'appellation des voitures constitue une découverte mais aussi la race des chevaux et des poneys ou les types de harnais. Il faut donc les initier à cette pratique qu'est l'attelage de tradition. Ainsi le public peut découvrir qu'une calèche n'est pas le nom de toute voiture mais un modèle bien particulier. Quant à la charrette, si elle n'est pas anglaise, elle s'appelle gig, dog-cart, etc.

Le routier demande l'intégration de l'évènement dans la région. On rencontre un nombre considérable de bénévoles aux carrefours mais aussi aux points difficiles comme en haut de la côte à un virage en épingle à cheveux pour reprendre une autre route. Les PC furent sélectifs puisque  seulement 19 attelages terminèrent sans pénalité et 36 échouèrent au PC n° 1, celui du rail.

La maniabilité est toujours dessinée par Christian de Langlade. Le terrain de Cuts est vaste, le déroulé est donc coulant permettant une évolution harmonieuse des attelages. Mais la disposition des portes nécessite une précision parfaite sous peine d'hécatombe de balles. Ainsi, il n'y eut que 12 sans faute dans le temps et onze supplémentaires sans faute mais avec un dépassement de temps, les concurrents préférant sacrifier quelques secondes supplémentaires moins onéreuses qu'une balle tombée.

A la fin de l'épreuve, la remise des prix est impressionnante par le nombre de chevaux réunis et aussi par le calme de la majorité d'entre eux. Mais compte tenu du nombre de catégories, des prix spéciaux et des hymnes nationaux (très diversifiés comme le montre les résultats), il faut plus d'une demi-heure (mais c'est très bien organisé, avec l'appel simultané des trois premiers de chaque catégorie), avant la musique traditionnelle qui déclenche le tour d'honneur avec la montée jusqu'au château qui domine la propriété de Chantal et Alaric de Murga qui accueillent le concours dans leur propriété familiale depuis dix neuf ans. Puis les attelages redescendent vers la grande allée bordée d'arbres centenaires pour la plus grande joie des photographes avant de regagner le paddock dans un spectacle exceptionnel.

 

Les particularités 2015

Chaque année, une dominante s'impose. Cette année, c'est la variété des équipages présents, tout d'abord au niveau des équidés. Pour la première fois, il y a quatre attelages d'ânes; constituant une véritable catégorie. Ils ont toute leur place dans la tradition. 8 races de poneys étaient présentes. Quant aux chevaux, ils furent les ambassadeurs de 23 races montrant ainsi la possibilité d'atteler des chevaux très différents.

Mais c'est sans doute au niveau des types d'attelages que Cuts 2015 a été le plus représentatif; constituant un véritable catalogue du Guide du Carrossier. Six poneys attelés à un présentaient des voitures très différents (Spider, Dog Cart, Charrette anglaise, Pill box, Phaéton), Quatorze chevaux attelés à  un tiraient Phaéton, Dog Cart, Stanhope Gig, Spider, Rally cart, etc.  C'est le très bel attelage à 2 poneys, celui d'Hugo Livens qui s'est classé premier au général avec ses New Forest attelés à un Rally cart de 1890.

Pas moins de vingt cinq équipages en paire permirent de découvrir, en dehors des attelages classiques, un carrick à pompe présenté par l'Italien Edgardo Goldoni qui remporta la catégorie avec une voiture et un harnais parfaits pour ses Andalous. A signaler également, une autre voiture à deux roues attelée en paire, un Cape cart avec un harnais américain original par sa manière de retenir la voiture menée par Martin Elders, venu des Pays Bas avec ses KWPN.  Ces deux voitures 2 roues à timon sont rares et leur voisinage permet de les comparer. Mais les juges donnent l'avantage à l'équipage italien. sur l'équipage néerlandais.

Mais l'équipage le plus remarqué à deux chevaux fut le Roof seat break de l'Espagnol  Jacinto Planas Ros avec une note de présentation de 7 le plaçant en tête des attelages en paire.

Il y avait aussi deux arbalètes (3 chevaux sur 2 lignes), une de poneys Haflinger attelés à un omnibus et une de chevaux Morizburger attelés à un break de chasse. Une grande arbalète (2 chevaux de timon et 3 de volée), des Nonius et des Kladrubers tiraient le Build up break de Joël de Schrivel.

Mentionnons encore Arnaud Gritti (France) et son petit Break attelé à 4 Selle français mais aussi Gregorio Aranda Lamas (Espagne) qui avec son Park Drag de 1850 démontra qu'une maniabilité bien dessinée est à la portée d'un meneur de coaching.

La vedette du 19° Cuts fut un attelage en grande Daumont. A. Gutierrez Martinez obtint la note jamais égalée de 2,25 à la présentation et aussi le prix du public. Précédés d'un piqueur, les 4 chevaux dirigés par deux cavaliers emmènent un grand Duc huit ressorts, bel exemple d'équipage de cérémonie. Pour beaucoup, ce type d'attelages fut une découverte.

Cuts est dans son rôle, faire plaisir aux meneurs et à leurs passagers mais aussi présenter au public un spectacle de qualité et pédagogique, permettant de redécouvrir l'histoire de l'homme et du cheval d'attelage qui a plus de 6 000 ans.

 

André Grassart 

 

 

Résultats

 

Anes : prix de la commune de Caisnes

1° Christophe Gallas            2 ânesses                            Dog cart 1880                  21,08    F    

2° Consuelo de Grunne        2 ânes des Pyrénées             Voiture de chasse 1880     32,62    D

3° Gérard Martin                 1 âne du Cotentin                Charrette anglaise 1947     79,12    F

 

1 poney : prix de la commune de Cuts

1° J.P. Desmesures/Montebello Haflinger                         Spider 1884                        11,58   F

2° Albert de Busschère             Welsh Cob                       Pill Box 1900                      13,73  B

3° Koen Depaepe                    Fjord                               Dog Cart 1890                    18,58  B 

 

Poneys en paire : prix de la communauté de communes du pays noyonnais

1° Hugo Livens                            New Forest                     Rally Cart 1890                   7,00  B

2° Omer Matthys                          Hackney                         Spider 1880                       24,42 B

3°  Rosemary Neale                      Welsh                            Crescent phaéton 1900      31,17 GB

 

1 cheval : prix  des vignerons de Buzet  

1° Jamie Bailey                             KWPN                           Dog Cart 1900                   9,50  GB

2° Jeff Osborne                             Cob irlandais                  Norfolk Cart 1895           11,85  GB

3° Ides Cornillie                            Cob normand                  Rally Cart 1925               16,83 B

 

Chevaux en paire : prix des porcelaines de Chantilly

1° Edgardo Goldoni                       Andalous                   Carrick à pompe 1910         9,12  I

2° Reiner Brummelkamp                Tuig                         Break d'entraîn. 1885       11,50 NL

3° Heinrich Lindemann                   Mecklemburg               Demi-mail phaéton          14,03 D

 

Tandems : prix du Conseil Régional de Picardie   ,

1° Urbain Van de Voorde                Andalous                        Tandem Cart 1900          8,85 B

2° Geert Bongers                              New Forest                    Stanhope Gig 1901        10,58 NL

3° Edouard Gohin                            Arabo boul./trotteur        Stanhope 1895               43,17 F

 

Arbalètes :  prix Louis de Jenlis  

1° Jurg Stettler                                    Moritzburger                Break de chasse 1899   40,50 CH

2° Ludo Venden Bussche                    Haflinger                      Omnibus 1900              57,85 B

 

Classement général  

1° Hugo Livens                Poneys en paire       7,00 B

 2° Urbain Van de Voorde Tandem chevaux    8,85 B

3° Edgardo Goldoni          Chevaux en paire   9,12 I

  4° Jamie Bailey                 1 cheval                   9,50 GB

     5° Geert Bongers               Tandem poneys    10,58 NL

 

 

 

 Coupe des nations AIAT attribuée au pays dont 2 meneurs ont obtenu le meilleur résultat :

La Belgique avec Hugo Livens  (7,00) Urbain Van de Voorde (8,87)

 

Les Engagés : 11 nations

Français         18

Belges            14

Néerlandais     10

Allemands        6

Britanniques     5

Espagnols         5

Danois             3

Italiens            2

Polonais           2

Suisses            2

Luxembourgeois 1

 

Prix de présentation

A. Gutierrez Martinez

Attelage à la Daumont    2,25  E

Prix d'élégance féminine

Annewick Looije    NL

Prix du musée de Compiègne

Roof seat beak de Jacinto Planas Ros E

Prix du public

L'attelage à la Daumont de

A.Gutierez Martinez

alt

alt

alt

alt

alt

 

CIAT CUTS 2015


alt

19ème Concours International d’Attelage de Tradition

de Cuts Oise

Samedi 23 et Dimanche 24 Mai 2015

 

Cette manifestation, le"must" de cette discipline en Europe, attire chaque année une soixantaine de  participants venant de toute l’Europe et de plus loin : Argentine, Allemagne, Belgique, Danemark, Etats-Unis, Pays-Bas, Irlande, Luxembourg, Pologne, Suisse, Espagne, Grande-Bretagne et France …

 

Le concours est ouvert aux meneurs de chevaux, poneys, ânes et chevaux de trait. Ils attellent des voitures hippomobiles anciennes centenaires pour la plupart, en parfait état de marche, amoureusement restaurées par leurs propriétaires. Elles s'appellent berline, dormeuse, break de chasse, coach, park drag, calèche, phaëton  … un rêve ! 

 

Trois épreuves :

A - Présentation :   Samedi 23 mai de 14h00 à 17h00 (1ère partie)     

                                 Dimanche 24 mai à partir de 9h00(2ème partie) et

B - Parcours routier (environ 16 km) suivant la présentation

C - Maniabilité : 14h00 à 17h00

 

Le public est subjugué par la magie de ce concours mêlant tradition, beauté et élégance à une réelle performance. Cet événement offre l'occasion de contempler dans une ambiance très familiale un véritable Musée Vivant de l'Attelage qui, par la diversité des races de chevaux, des harnais et des voitures, contribue d'une manière essentielle à la sauvegarde de notre patrimoine.

 

Informations

www.attelage-cuts.com        antoinette.de.langlade@gmail.com            www.aiat-driving.net

0033 (0)684 304 224

 

Entrée et parkings gratuits – Diverses restaurations sur place - Exposants

 

Compte Rendu CIAT CUTS 2014


    Le Concours de Tradition de l’année 2014 !!!

        Par Andres Furger

alt

     Comment un petit village comme Cuts, au nord de Paris, peut-il devenir la Mecque des meneurs en Europe ?

 

 C’est grâce à un cocktail réussi entre, tout d’abord un cadre parfait – le château de Cuts qui appartient à la très accueillante famille Murga, cousine des Langlade. Viennent ensuite les nombreuses relations internationales dans le monde de l’attelage de Christian et Antoinette de Langlade, puis le réel engagement et la grande qualité des équipages venus de toute l’Europe et enfin le soutien totalement gratuit d’une centaine de bénévoles  !

alt

Le 18e concours de tradition de Cuts s’est encore s’amélioré cette année ! Grande qualité des chevaux, des voitures et des meneurs. Ce concours allie la culture de la tradition à une note tout de même sportive, combinaison qui incite beaucoup de meneurs à y participer.

Aujourd’hui, un meneur de goût montrant un peu d’ambition doit prendre au moins une fois le départ à Cuts !

Réussir le routier de 15km au trot, montées et descentes incluses, demande une certaine condition des chevaux. Vers la fin du parcours sont intercalés des obstacles, tels qu’un arrêt sans utilisation du frein, un reculer, une volte à une main, et la traversée d’un obstacle sans dérobade des chevaux.

 

Exigeante également la maniabilité, que de peu de meneurs réussissent sans faute et dans le temps. Ce côté sportif lié à une présentation élégante est typique de Cuts, compromis entre une sortie comme celles du Private Driving Club, par exemple, et la compétition FEI .       

Comme d’habitude, le concours commençait le samedi par la présentation de toutes les catégories d’attelages devant le château : de 1 à 5 poneys ou chevaux, en passant par les tandems et les coaches ! Routier le dimanche matin et Maniabilité l’après-midi, avec vers 17h la Remise des prix.

Le temps était idéal pour les chevaux, pas trop chaud et à peine quelques gouttes de pluie.

Le public, nombreux le dimanche après-midi , adultes et enfants mélangés, applaudit à tout rompre les meneurs d’Argentine, de Belgique, d’Allemagne, de France, de Grande Bretagne, des Pays-Bas, d’Italie, d’Irlande, du Luxembourg, de Pologne, de Suisse et d’Espagne !

Autour de la carrière du concours, avec le château en perspective, étaient installées de très beaux stands avec un choix de marchandises de qualité, dont la tente de l’AFA (Association Française d’Attelage), support du concours.

L’ambiance chaleureuse et décontractée qui règne à Cuts rend ce concours absolument unique, résultat de l’implication des organisateurs, tous bénévoles, des habitants du village et des participants internationaux. L’âme de cette manifestation, c’est l’organisation familiale entre les Murga, propriétaires des lieux, et les trois générations de Langlades, menée par Antoinette et Christian

 

de Langlade (Président de l’AFA et de l’AIAT), qui tous habitent Cuts ou les environs proches.

Leur principal désir est de lier plaisir, sport et hospitalité.

Un élément important de ce week-end à Cuts (toujours le quatrième week-end de mai) est l’échange entre les participants, lors de repas pris en commun, qui commencent avec dîner de l’Association Internationale d’Attelage de Tradition (AIAT) au restaurant du village le vendredi soir, suivi du grand diner de gala le samedi sous la tente des fêtes, et enfin le dimanche soir, d’une choucroute décontractée, quand tout est terminé !

Étaient présents une importante délégation Espagnole, dont une majorité d’Andalous, venus avec quatre équipages, dont l’attelage à quatre deGregorio Aranda Lamas, qui a provoqué  le plus d’enthousiasme. Ses jolis bruns andalous tiraient un mini-coach unique de Cesare Sala à Milano digne d’un musée !

De nombreux Anglais aussi, qu’on a moins l’habitude de voir sur le continent, avaient traversé la Manche avec deux attelages à quatre beaux  Hackney, mis à deux magnifiques voitures hippomobiles parfaitement présentées, montrant la tendance dans le sport de tradition de faire évoluer des chevaux avec du potentiel et bien dressés.

 L’Italien Pasquale Beretta, de Bergamo, faisait sensation avec son étalon lusitanien de sept ans qui maitrise complètement la Haute École entre les brancarts, avec passage, pas d’école et même levade et croupade !

Traditionnellement les pays voisins de la France étaient bien représentés, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et la Suisse, la première remportant les plus nombreux prix.

 

 

Jean-Louis Libourel, en grand connaisseur des voitures hippomobiles, commentait les attelages devant le château, aux côtés de Richard James, éditeur depuis des années de Carriage Driving Magazine, qui officiait, cette année encore, comme juge en chef ! Avec son humour « so British », il est l’une des « âmes de Cuts ».  Ainsi il a accueilli à la Présentation l’auteur de ces lignes, menant un cheval avec un harnais et un Dogcart léger, mais avec un bridon trop lourd, en lui demandant « si l’armée suisse lui avait prêté cette partie de la bride ? »  

Tout n’est pas ici pris trop au sérieux et  on doit pouvoir apprendre les uns des autres ... Les deux autre juges étaient l’Espagnol José Juan Morales Fernandez, vice-président de l’AIAT et le Français Reinhold Trapp.      

 

    alt

 

 Le succès de Cuts amène de plus en plus de participants. Cette année ils étaient plus de 60  attelages. La plupart ne viennent pas pour gagner, mais surtout pour prendre part à une manifestation de haut niveau. Ce nombre record d’attelages atteint les limites de l’espace disponible, surtout avec l’impressionnant tour d’honneur, qui suit la Remise des prix.

La carrière centrale est presque trop petite pour un tour d’honneur à un bon trot, tous les équipages se suivant pour passer devant les invités d’honneur, les organisateurs et le public ! La famille de Langlade doit certainement diminuer le nombre des participants dans les années à venir, discrètement comme nous y sommes habitués.

La qualité doit primer la quantité. C’est aussi l’un des secrets du succès de leur manifestation.

 

      Gagnants :

 

         1 Poney      Koen Depaepe                    B

 

         2 Poney      Anne Srorme                      B

         1 Cheval     Bert de Mooij                      NL

         2 Chevaux  Donna Depaepe                   B

         Tandem      Urbain van de Voorde          B

          3 Chevaux   Omer Matthys                   B

         4 Chevaux   Jürg Stettler                      CH

         5 Chevaux   Bernd Schnur                    D

         Coaches  Gregorgio Aranda Lamas        E

 

      Gagnant toutes catégories : Urbain Van De VOORDE  B

      Prix de Public du Conseil Général de l’Oise  :   2 Ânes    Christian Gallas    F

alt