Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Dutch Italian Polish

Compte Rendu de Compiègne 2011 par A. de Langlade


alt

1900 : de  l’Attelage à l’Automobile …

 

altEnviron 90 participants – automobiles d’avant 1906, attelages et antiques bicycles en tous genres – se trouvaient réunis à Compiègne les 8 et 9 octobre … week-end assez pluvieux, il faut bien le dire, mais l’ambiance y était et tous ont tiré le meilleur parti de la météo peu clémente !

 

Cette manifestation, la deuxième du genre à Compiègne, garde tout son intérêt, en dépit de quelques différences de rythme entre attelages et automobiles. Ces vieilles dames ont leurs petites boiteries à elles, leurs humeurs quelquefois, pétaradent de temps en tempsalt, refusent de continuer - très rarement – mais, dans l’ensemble, elles font montre de beaucoup de cran et d’opiniâtreté ! Leurs chauffeurs les bichonnent et les entretiennent à la goutte d’huile près et forment avec leurs « montures » d’excellents « tandems » … Cependant n’oublions pas que leurs chevaux tiennent dans une boîte …

 

Les nôtres tiennent sur leurs jambes, ce qui fait une différence et rend de temps en temps les rendez-vous un peu aléatoires ! On ne peut les laisser à l’arrêt trop longtemps dans un petit vent aigre, même en buvant un excellent champagne, tout en comprenant tout à fait les petits altarrêts-café sur la route pour réchauffer les conducteurs transis … Les uns et les autres se sont donc succédé au Vivier Corax le samedi après-midi, en réussissant à se croiser pour quelques-uns.

 

Le dimanche matin, pluie battante et persistante, moral en baisse mais les plus courageux se lancent dans les différents parcours prévus, selon les catégories de véhicules, dont la ravissante ballade prévue pour les attelages, pour rejoindre Pierrefonds et le déjeuner … Apparemment, ils ne l’ont pas regretté ! La forêt est particulièrement splendide à cette époque de l’année et percée de très bons chemins.

alt

C’est vraiment le dimanche après-midi, à l’hippodrome de Compiègne, où nous accueillait très aimablement son Président, Antoine Gilibert, qu’on a pu comparer les carrosseries des voitures hippomobiles et automobiles. Les différents véhicules se succédaient de manière très variée devant  la tribune et les commentaires de différents spécialistes passionnés éclairaient un public très intéressé. On a même pu voir des cyclistes juchés sur leur grand-bi (énorme roue devant et minuscule derrière) faire une démonstration à couper le souffle, c’est tout de même moins dangereux de se promener en voiture à cheval ou à moteur, l’équilibre est moins hasardeux …

 

La journée se terminant par une remise de plaques et flots autour d’encore un excellent verre offert par la Municipalité de Compiègne puis d’un sympathique dîner à l’hippodrome. Ambiance chaleureuse, les joues bien battues par les éléments et d’une belle couleur !

                                                                                                          A. L.

 

alt

alt

alt

alt

Retour haut de page