Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Dutch Italian Polish

CIAT Euston


Compte Rendu CIAT EUSTON 2016


EUSTON PARK (GB)
2ème Concours International d’Attelage de Tradition
Samedi 20 et Dimanche 21 août 2016


Le concours vu à travers les impressions pleines d’humour d’une responsable des écuries …

La préparation de ma mission commence très en avance par des tâches aussi diverses que l’impression de toutes les consignes de sécurité, des panneaux de signalisation indiquant les robinets d’eau, les toilettes, le dessin des pins, la fabrication des tableaux d’information … ne pas oublier le ruban adhésif pour réparer de potentielles fuites d’eau, s’assurer que j’ai assez de tuyaux, de cordes et de piquets pour marquer les espaces réservés …. Charger le tout dans mon camion sans oublier mes propres affaires, de la nourriture, des vêtements pour tous les temps, et pour le dîner de gala, pantalon élégant, chaussures, bijoux et maquillage (je ne veux pas effrayer les chevaux !) A ce point de mon organisation, je suis toutes excitée et espère juste ne rien oublier de vital !

J’arrive la première dans la pâture dévolue aux écuries le jeudi précédant le concours et  suis soulagée de voir un très agréable bloc de 30 boxes, laissée à notre disposition par l’entreprise Woodhouse à la suite d’une compétition d’endurance la semaine précédente. Le personnel du domaine est en train de tout nettoyer et mettent à notre disposition deux énormes balles de paille comme convenu. Je ne peux assez remercier  le directeur de la ferme, Andrew Blenkiron, et son équipe de leur gentillesse et de leur efficacité.

Après avoir déchargé mon camion dans un boxe à cet effet, je retourne chercher mon poney qui séjournera avec moi à Euston, sans prendre part à la compétition. Pendant ce temps, les organisateurs, Wallace et Eunice Binder et les membres de leur famille, sont arrivés et le reste de la journée se passe à établir les points d’eau et à mettre en place les divers panneaux d’indication.

La nuit de jeudi devient particulièrement intéressante lorsque je réalise que mon poney n’a pas l’habitude de dormir seul loin de chez lui et va donc protester bruyamment en tapant dans le boxe toute la nuit, jusqu’à ce que je me décide  à lui tenir compagnie en couchant devant sa porte, ce qui serait parfait, n’étaient de petites mouches infernales !

Vendredi matin, réveil matinal (5 heures !) par un doux hennissement au-dessus de ma tête, tout est calme autour de moi, paysage ravissant, poney content mâchouillant paisiblement son petit déjeuner ; thé pour moi, et la journée commence.

Le premier participant pointe aux environs de midi, arrivant du North Yorkshire et le second le suit de peu après un voyage de deux jours, venant de Cornouailles ! Je les admire de faire tant de route ! Les suivants arrivent tout au long de l’après-midi dans un flot de camions, de bruits de seaux pour abreuver les chevaux, de paille dorée, d’échanges animés, de claquements de sabots se rendant vers leurs écuries ! Ils sont tous là avant l’heure du thé, pendant laquelle je peux souffler, il n’en reste qu’un pour le lendemain. Comme la pluie commence un peu, tous se rassemblent dans le passage des écuries pour un moment de convivialité impromptu. Gordon Marks, l’un des juges, a apporté un magnifique rôti de porc qui rassemble tout le monde et c’est l’occasion de retrouver des amis qu’on n’avait pas vus depuis quelque temps.
Mon poney ayant maintenant de la compagnie, je peux envisager de poser ma tête sur l’oreiller et dormir dans mon camion !

Le samedi matin, le camion du traiteur arrive à temps pour le petit déjeuner, j’aime bien mon sandwich au bacon ! Chacun s’active, brique les voitures, les harnais et les chevaux pour la présentation de l’après-midi. Les merveilleux bénévoles, sans lesquels rien ne pourrait marcher, arrivent. Tout à coup, grand calme après le départ en voiture des participants pour la reconnaissance du parcours routier.

Et maintenant, le concours commence pour de bon. Les juges Gordon Marks, Jean Clayden, Richard James et Elizabeth Cartwright-Hignett se placent à différents endroits du parc. Les beaux attelages se présentent un à un pour la Présentation, leurs meneurs et passagers en chapeaux hauts-de-forme ou chapeaux à plumes, souriants ou légèrement inquiets. Toutes sortes de chevaux, de l’attelage à quatre shetlands frétillants aux grands Gelders et Frisons, portant fièrement leurs têtes et leur queue.
Le temps se maintient fort heureusement, en dépit d’un petit vent, et chacun revient aux écuries, remet les chevaux au boxe, range ses tenues chic et se détend …

Certains d’entre nous font une visite des jardins très intéressante, sous la houlette d’Edward Wortley, Chef Archiviste. De nombreux travaux de restauration ont été réalisés par le Duc et la Duchesse de Grafton et nous pouvons jeter un coup d’œil sur le travail original du célèbre paysagiste Lancelot Capability Brown. Le château est actuellement, lui aussi, en restauration et donc fermé au public mais cet ensemble magnifique sera certainement digne d’une visite quand tout sera achevé.

Le soir, nous nous astiquons de notre mieux au milieu des champs, nous nous changeons et prenons un bus pour la grande salle du village de Saperston, où nous attend un délicieux dîner avec le fameux Euston Estate Red Poll Beef, spécialité du coin. Discours, remise de quelques prix, vente aux enchères, remerciements aux sponsors et aux volontaires. Amy Bracey, de la Carriage Foundation, donne une très intéressante conférence sur les voitures hippomobiles.

Le dimanche matin démarre tôt, il a plu et venté pendant la nuit et cela a l’air d’être le menu du jour. Personne dans l’écurie, aussi je prends tranquillement mon petit déjeuner dans mon camion pour ne pas réveiller les chevaux avant l’heure. Bientôt, tout fourmille d’activité, les commissaires et les juges se rendent à la place qui leur est attribuée et le Routier commence, 16 kms de petites routes locales pour finir dans le parc par les passages contrôlés et un petit reste de parcours. Puis les bénévoles vont se restaurer avant de reprendre leurs postes pour la Maniabilité.

Aux écuries, nettoyage et astiquage continuent pour faire la meilleure impression l’après-midi et les attelages marchent un à un vers la carrière de maniabilité. Amy Bracey a gentiment accepté de faire le commentaire, j’apprends énormément sur les voitures de cette jeune femme enthousiaste et très connaisseuse.

A la remise des prix, les meneurs reçoivent de belles plaques commémoratives offertes par Elizabeth Cartwright-Hignett et aussi des sacs de jolis petits cadeaux collectés auprès de charmants donateurs. Et vraiment en un clin d’œil, tout est presque fini, on embarque les chevaux, au revoir et merci, tout le monde est parti !

Ce concours s’est très bien passé et les meneurs, leurs amis et leurs aides ont bien compris l’esprit de la manifestation, qui n’est pas de gagner ou de battre les autres mais de mettre en valeur les voitures hippomobiles anciennes, de mener élégamment les chevaux et de se conduire en gentlemen avec de la considération pour les autres …. ce qui a rendu ma tâche de responsable des écuries très agréable.

Me voilà de nouveau dans une écurie silencieuse, si ce n’est mon cher poney, aussi, plutôt que de supporter les horribles petites mouches locales, je décide de le ramener à la maison et de revenir tôt le lendemain.

Eunice, Wally et leur famille, qui ont travaillé si dur pendant des mois pour organiser le concours, sont déjà sur place. Nous chargeons mon camion  de tout le matériel, tuyaux, etc. tout en comparant nos impressions sur le week-end. Puis ils partent tous et je fais une inspection finale des lieux, en fait, il n’y a rien à faire, tout le monde a emporté ses poubelles et tout laissé impeccablement propre. Je referme la barrière, mission accomplie !

                                    Linda Twitchen

Si l’Attelage de Tradition vous intéresse, vous pouvez contacter les organisations suivantes :

Association Internationale d’Attelage de Tradition (AIAT)

The Carriage Foundation

The British Driving Society

CIAT EUSTON 20-21 Août 2016


SAVE THE DATE 20-21 AUGUST 2016   - CARRIAGES IN THE PARK

2nd CIAT Euston is already booked, following our very successful Concours d'Attelage de Tradition in August 2015. To fully enjoy the whole event you may extend the weekend from Friday to Monday. Stables are provided, so early booking is essential to reserve your entry. We shall be using the same format as last year, (reports of which have been well documented in various carriage driving magazines and websites). This format has proved to be in accordance with the guidelines and rules of The Association Internationale d'Attelage de Tradition (AIAT) and readily accepted by the British driving Society.

We are now feeling confident to welcome more classes but there will still be a limit of 30 turnouts.  This is a competition for Traditionally built carriages only, preferably before 1945.  Membership of the BDS is also necessary.
 Hall and Estate lies on A1088, south of Thetford, Suffolk IP24 2QH.
The entrance is via the Park Gate.

Full details and entry forms will be sent, following your request to the Secretary:

Eunice Binder Tel: 01473 830326. email eunicebinder@btinternet.com
AAC - BDS Area 24